Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 00:32

On souhaite que les USA génèrent 10% de leur électricité à partir des énergies renouvelables. C'est louable; mais, il faudra faire les bons choix. La production de l'éthanol à partir du maîs était un mauvais choix; ils l'ont pourtant fait dans 21 États du pays. Il s'agit d'une erreur monumentale. On ne prive pas une importante partie de la population (et surtout pas celle du Mexique) d'une céréale qui constitue la base de son alimentation pour, à la place, produire de l'éthanol carburant. Surtout qu'on a par la suite démontré qu'au final (culture du maîs et utilisation de ce dernier comme carburant) le procédé générait plus de gaz à effet de serre (GES) que l'utilisation du pétrole. C'est pour des raisons comme celle-là qu'il faut se montrer prudent avant de favoriser de nouvelles techniques de production d'énergie. 

 

L'éthanol cellulosique, par contre, serait un meilleur choix puisqu'il peut être produit à partir des résidus du maîs, de la canne à sucre, du bois, etc. Le photovoltaîque est également à surveiller, pour l'instant, pour la simple et bonne raison que les techniques de production d'électricité, dans ce domaine, s'améliorent constamment et rapidement. Puisque, pour l'éolien, les augmentations de productivité seront lentes, les risques de se tromper ne sont pas trop élevés, on peut donc exploiter le photovoltaîque à grande échelle.

 

Il ne faudrait pas oublier la géothermie, particulièrement celle qui consiste à aller chercher l'énergie thermique dans l'eau (toutes les étendues d'eau). De cette façon, on peut facilement quadrupler l'énergie investie dans la thermopompe. 1 kWh d'énergie électrique investi dans une thermopompe (idéalement de type eau-eau) permettra d'extraire plus de 4 kWh d'énergie thermique de l'eau ou du sous-sol (en prime on rejette de l'eau plus froide et ainsi on lutte contre le réchauffement climatique). Cette énergie est disponible toute l'année : au fond de l'étendue d'eau ou du sous-sol, la température ne descend jamais sous les 4 ou 5 degrés Celsius. Cette énergie thermique, si utilisée pour le chauffage et la production d'eau chaude, permet d'économiser plus de 50% sur la facture d'électricité. C'est là que se retrouve la clef des économies de l'énergie, une aubaine pour le portefeuille et l'environnement...rien de moins. Sans compter que pour le Québec, l'Ontario ainsi que le nord-est des USA, cette énergie, nécessaire au fonctionnement des thermopompes, est disponible au Québec. Ici, il est question d'hydroélectricité qui se vend au meilleur coût mondial et qui est une énergie verte et renouvelable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis sur les changements climatiques.
commenter cet article

commentaires

Henry Dupiol 13/02/2014 17:57

Bonjour,

Je trouve votre article très intéressant puisqu'après quelques recherches, il apparait que les thermopompes profitent d'un phénomène physique très intéressant. C'est pourquoi nous pensions investir
dans un équipement comme celui ci http://www.master.ca/sous_categories/4_13/Chauffage-Thermopompes_centrales
Cependant j'ai tout de même du mal à concevoir comment par -30 degrès, on peut encore trouver de la chaleur à l'éxterieur ... Si vous pouviez m'éclairer :)

Cordialement,
Henry

Denis sur les changements climatiques. 13/02/2014 18:23



Dans mon article, il était question d'aller chercher de la chaleur dans l'eau (même en hiver, sous la glace, l'eau n'est jamais sous 4 degrés Celsius). Dans votre question vous mentionnez le cas
d'une thermopompe eau-air ou air air, c'est-à-dire qu'il serait question d'aller chercher de la chaleur dans l'air extérieur. Là, vous avez raison, il n'y a pas de gain d'énergie (bien au
contraire) à faire dans ces conditions. Sous  -10 degrés Celsius, il n'y a plus aucun gain à faire. À ce moment le COP est de 1; donc, 1 kWh d'énergie électrique ne génère que la même
quantité d'énergie thermique, 1 kWh.



Présentation

  • : Le blog de Denis Laforme.
  • Le blog de Denis Laforme.
  • : Vise à mieux faire comprendre les changements climatiques, leurs causes et les amorces de solutions possibles. En ce sens, on étudie le réchauffement climatique, le climat, l'effet de serre, les cycles glaciaires-interglaciaires, les économies renouvelables, les économies d'énergie et d'autres sujets connexes.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens