Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 19:44

Complément d'informations qui pourraient expliquer pourquoi, lors de l'impact causé par une comète qui s'est écrasée (il y a 65,5 millions d'années) dans la péninsule du Yucatan, la flore et la faune ont presque complètement disparu.

 

On pensait que l'impact avait provoqué les mêmes effets qu'un super-volcan, ce qui aurait favorisé la mise en place de l'équivalent d'un "hiver nucléaire"; donc, le soleil aurait été caché pendant quelques années...on voit la suite des conséquences.

 

Cependant, le cas qu'on vient de décrire suppose que l'impact aurait provoqué une émission massive de poussières (de fines particules :"aérosols") et de dioxyde de soufre, SO2, principalement.

 

Or, de récentes recherches proposent une nouvelle hypothèse : principal gaz émis dans l'atmosphère, après l'impact, ne serait pas le SO2, mais le SO3 (trioxyde de soufre), ce qui change tout.

 

En quoi cela changerait-il la donne?

Si le gaz émis avait été le SO2, il se serait retrouvé massivement dans l'atmosphère terrestre (il y serait demeuré pendant plusieurs années) avec tous les aérosols émis à la suite de cette collision et auraient provoqué l'équivalent d'un "hiver nucléaire". Si par contre, le gaz émis avait été le SO3, le résultat aurait été beaucoup plus dramatique.

 

Lorsque le SO2, dans l'atmosphère, se combine à la vapeur d'eau, il se forme un composé relativement peu corrosif (chimiquement peu réactif), l'acide sulfureux (H2SO3); celui-là même dont il était question lorsqu'on a réglementé la teneur en SO2 émis par la combustion des combustibles fossiles...de façon , entre autre, à ne pas acidifier les sols et à lutter contre la détérioration de la couche d'ozone...le tout étant accompagné de nombreaux autres effets moins destructeurs.

 

Mais là, le SO3 se serait combiné à la vapeur d'eau pour former de l'acide sulfurique, H2SO4 (auquel peu de choses résistent...chimiquement parlant), qui est infiniment plus corrosif (potentiellement comme à la surface de Vénus...dans un autre contexte). Donc, la réaction aurait été beaucoup plus rapide (quelques jours), ce qui fait que tout cet acide  est retombé un peu partout sur la planète.

 

La flore et la faune n'auraient pas pu survivre à l'effet aussi corrosif de ce produit que les chimistes qualifient d'acide fort (très réactif) auquel peu de substances peuvent résister...ni flore, ni faune.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis sur les changements climatiques.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Denis Laforme.
  • Le blog de Denis Laforme.
  • : Vise à mieux faire comprendre les changements climatiques, leurs causes et les amorces de solutions possibles. En ce sens, on étudie le réchauffement climatique, le climat, l'effet de serre, les cycles glaciaires-interglaciaires, les économies renouvelables, les économies d'énergie et d'autres sujets connexes.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens