Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:48
On pourrait privilégier les mesures suivantes :

--- Choisir un véhicule en fonction de ses besoins réels.

--- Faire un choix qui aura le plus faible impact possible en terme d'émissions de gaz à effet de serre.

--- Adopter des comportements qui permettent de moins polluer et n'utiliser le véhicule que pour les déplacements essentiels.

--- Réduire sa vitesse ou tout au moins, respecter les limites de vitesse permet, non seulement d'économiser de l'énergie, mais également d'économiser de l'argent (carburants et contraventions). 

--- Éviter la conduite par à-coups (accélération, freinage), pourrait entrainer une surconsommation pouvant aller jusqu'à 20%.

--- Choisir de ne pas utiliser son véhicule pour les petits déplacements.  La marche et l'utilisation de la bicyclette, en plus de vous permettre des économies non-négligeables, constituent d'excellentes habitudes favorisant une bonne santé.

--- Valoriser le covoiturage et le transport en commun.  L'autobus et le train sont des moyens de transport fiables, économiques, écologiques et beaucoup moins fatigants.

--- Faire chauffer son moteur en roulant doucement plutôt que de le laisser tourner au ralenti à l'arrêt.  Prendre l'habitude de couper le moteur lorsqu'on est arrêté à un passage à niveau ,par exemple, ou bloqué dans un embouteillage.

--- Refuser l'option climatiseur, sinon ne l'utiliser que lorsque c'est absolument nécessaire.  La climatisation entraîne une surconsommation variant entre 10% et 30%.  De plus, le climatiseur perd au moins 10% de son gaz (c'est un G.E.S.) chaque année.

--- Faire régulièrement l'entretien de son véhicule, cela permet d'éviter de trop consommer et de trop polluer.

--- Privilégier l'achat d'une voiture à essence, plutôt qu'au diesel.  Contrairement à la croyance populaire, le diesel émet entre 10% et 20% plus de CO2 que l'essence.

--- Acheter une voiture hybride, malgré le problème posé par les accumulateurs et la limitation des distances parcourues.  Ce véhicule permet de récupérer l'énergie cinétique au moment du freinage et de la transformer en électricité qui alimente un moteur utilisé en appoint du moteur diesel ou à essence de la voiture.  Ce système engendre des économies allant de 30% à 50%.

--- Valoriser les carburants alternatifs.  Ajouter 10% à 15% d'éthanol à l'essence augmente l'indice d'octane et diminue l'émission de G.E.S. (sans modification du système de combustion).  Remplacer partiellement puis, éventuellement, totalement le diesel par le biodiesel (15% à 20% au début) constitue une autre excellente mesure d'économie d'énergie et d'émissions de G.E.S..  Ces carburants alternatifs produisent peu de gaz carboniques et permettent ainsi de limiter les émissions provenant des transports. 

--- Favoriser le transport ferroviaire des marchandises.  C'est un moyen de transport moins énergivore, moins polluant et beaucoup plus économique que le transport routier des marchandises par camion.

--- Considérer dans un proche avenir, la possibilité d'exploiter les piles à combustion.Celles-ci convertissent l'énergie chimique en énergie électrique et demeurent un objectif important dans le domaine de la recherche sur les carburants alternatifs.  En ce domaine, l'utilisation de l'hydrogène serait à privilégier, à la condition qu'il soit produit à partir d'énergie renouvelable.

--- À court terme (10 ans à 20 ans), les piles à combustibles pourraient constituer une solution dans le domaine du transport (automobile, aérien et marritime) et particulièrement dans la production d'électricité et de chaleur.  On songe également à l'alimentation en énergie des téléphones et des ordinateurs portables à l'aide de cette technique.

--- Quant à l'hydrogène, il constitue un combustible de premier choix.  Cependant, certains problèmes ne sont pas complètement résolus (production, transport et stockage).  Mais les piles à combustion ne fonctionnent pas seulement à l'hydrogène.  Elles peuvent également être alimentées à partir d'autres combustibles (gaz naturel, hydrocarbures) ou à partir de la biomasse.  Lorsque seront écartés les obstacles économiques, industriels et politiques, alors l'hydrogène pourra prendre sa place comme carburant de remplacement.  Le seul produit résultant de la combustion de l'hydrogène avec l'oxygène est la vapeur d'eau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis Laforme
commenter cet article

commentaires

Jeff 26/01/2011 05:23


Tu n'as pas manqué de rigueur Denis, et tu fais certainement ton travail de bonne foi. Il y a toutefois beaucoup de sources d'informations de qualité douteuse sur le net, où l'on compare des pommes
et des oranges sans avoir une vue d'ensemble. Voici un texte assez intéressant pondu par un groupe de chez Ford USA qui n'est pourtant pas, en Amérique du Nord, un défenseur du diesel dans le
transport automobile:

http://pubs.acs.org/doi/pdf/10.1021/es034928d

On peut conclure que la motorisation diesel est une option très intéressante du point de vue environnemental, surtout quand on tient compte du cycle complet du carbone entre le puit et la route. Le
diesel hybride serait le meilleur des deux mondes mais n'est pas disponible actuellement en Amérique. Ma prochaine voiture sera bien sûr électrique mais je prévois garder mon véhicule au carburant
diesel pour l'hiver, les longues distances et pour tirer des remorques lorsque c'est nécessaire.


Denis sur les changements climatiques. 26/01/2011 17:04



Salut Jeff. Évidemment ça serait le meilleur des deux mondes : la voiture électrique le plus souvent possible et quand elle a une autonomie suffisante, puis la voiture diesel pour le reste. C'est
l'idéal, mais peu de gens pourront se le permettre. Tes commentaires sont structurés, judicieux et articulés. si tu es sur facebook, je te propose d'échanger, à l'occasion, sur des sujets comme
le réchauffement climatique, les GES, le climat, les économies d'énergie, les énergies renouvelables et bien plus. Si tu n'as pas de compte, c'est très facile d'en ouvrir un (facebook.com) et de
me trouver en écrivant mon nom(Denis Laforme) sur la barre de "recherche". J'ai placé, sur mon profil, plus de 600 articles provenant de scientifiques ou de journalistes du domaine. On y traite à
peu près des mêmes sujets que sur mon blog. Pour garder le contact, tu n'as qu'à faire la demande pour devenir des amis facebook (un rectangle en haut de page). Salutations et au plaisir de te
retrouver sur mon profil et sur mon blog.



Jeff 26/01/2011 00:27


Denis, je suis d'accord avec la voiture électrique, en autant qu'elle soit alimentée par une source d'électricité propre, ce qui ne sera possible que dans très peu d'endroits dans le monde. Je le
suis moins en ce qui concerne les émissions du carburant diesel, qui serait une question d'opinion . Ce sont des faits très bien étudiés et vérifiés. Ce carburant émet moins de gaz à effet de serre
puisqu'il est nécessaire d'en consommer beaucoup moins par distance parcourue. C'est aussi simple que ça. Les sytèmes antipollution des véhicules diesel modernes permettent de diminuer
dramatiquement les émissions d'oxydes nitreux et de particules fines.
Hybrides: excellente idée si on fait du "stop and go" dans un environnement urbain. Sur la grande route, son efficacité revient à celle d'une voiture conventionnelle. De plus, quels sont les
impacts environnementaux de la production de la pile? Et son recyclage? La voiture de grande production la moins polluante sur le marché est la VW Polo Bluemotion, disponible en Europe, et elle
n'est même pas hybride...
Éthanol: bonne idée à prime abord, mais la production de ce biocarburant fait compétition à la production alimentaire et tout compté, génère plus de GES qu'elle n'en sauve.
Je suggère donc à l'auteur d'actualiser ses connaissances sur le sujet.

N.B.: Je n'ai aucun lien avec un lobby du diesel ni avec une marque automobile en particulier, mais je suis toutefois très bien informé sur le sujet.


Denis sur les changements climatiques. 26/01/2011 01:27



D'accord Jeff, j'ai manqué de rigueur en comparant le diesel et l'essence standard (je n'incluais pas de système antipollution, c'est précisément cet oxyde d'azote qui posait problème parce que
c'est un puissant GES). Pour revenir à la voiture 100% électrique, elle a surement sa place au Québec qui est le royaume de l'hydroélectricité. Il suffirait simplement d'installer des bornes de
recharge à des endroits stratégiques. L'autonomie de ces véhicules est généralement suffisante pour les besoins quotidiens de la majorité des banlieusards, pour les plus longs trajets il y a
les bornes de recharge. Hydro Québec évalue que, même si on avait 1 000 000 de véhicules électriques (ce qui n'est pas pour demain), on ne consommerait que 2% de l'électricité disponible. En
fait, dans la majorité des cas la recharge se ferait au domicile la nuit. Même en hiver, ça n'aurait qu'un faible impact puisque la recharge ne s'effectue pas pendant les périodes de pointes de
consommation. Salutations.



JEFF 25/01/2011 23:39


Note à l'auteur: désolé mais vous faites erreur en ce qui concerne les véhicules à carburant diesel. Bien que le contenu volumétrique de co2 soit légèrement plus élevé dans le carburant diesel
comparativement à l'essence, ce même volume permet une diminution de 30% à 40% de la consommation dans des véhicules comparables. Et là on ne compte même pas les quantités gigantesques d'essence
qui s'évaporent lors d'un ravitaillement, et la quantité plus élevée d'énergie nécessaire au raffinage de l'essence par rapport au diesel. Dommage que le fait de propager des informations dépassées
et erronées puisse contribuer à décourrager les automobilistes à considérer cet excellent choix de motorisation...

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:yq8WHjtunyoJ:en.wikipedia.org/wiki/Diesel_fuel+diesel+vs+gasoline+ghg&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ca


Denis sur les changements climatiques. 25/01/2011 23:50



Question d'opinion et d'études sur le sujet. Il faudrait aussi considérer la quantité et le type de GES émis. Quoiqu'il en soit, il serait temps d'oublier, en autant que faire se peut, les
combustibles fossiles et passer à la voiture électrique.



Daniel Bérubé 11/12/2010 20:20


Dans l'ensemble, je suis bien d'accord avec vos écrits, sauf peut-être pour un paragraphe où selon moi une étude plus poussé pourrait être envisagée... il s'agit bien entendu de l'éthanol...
Je suis quelque peu... sceptique, à savoir les émissions réelles et entières que l'on obtient en bout de ligne, si l'on prend en considération chaque étape ayant été nécessaire pour la fabrication
de cet éthanol, à savoir:

- Préparation des terres agricole: Labour / hersage / semences, ajout durant la pousse (insecticide, herbicide, phongicide... etc...) représentant combien de passages durant toute la saison de
pousse ?)

- Récolte: incluant tri et transport parfois assez long...

- Transformation et transport de livraison.

En bout de ligne, tout le CO2 produit par la culture et la "fabrication" de l'éthanol ne vient-il pas "neutraliser" la sauvegarde de CO2 rejeter dans la nature ?

- Si nous étudions la chose avec la vision du développement durable, ne serait-il pas a considérer:

1: Le maïs doit être le dernier produit a utiliser pour cette fabrication: une plante a pousse très rapide et ayant pour effet l'épuisement des sol (terre arabe). L'émission Découverte ou La
Semaine Verte, il y a une dizaine d'années, mentionnait que la culture du maïs dans un même champ, durant environ 13 ans, occasionnait une perte de 1 pouce ou 2.5 c.m. du sol arabe, et que si nous
voulions "récupérer" ce 2.5 c.m., nous devions laisser pousser la forêt sans y prendre aucun morceau de bois, et après environ 300 ans, le 2.5 c.m. devrait être récupéré..

Est-il logique, d'utiliser des grandeur incroyable de terre agricole, les utiliser pour nourrir de la mécanique et au même moment, laisser des enfants mourir de faim dans le monde... (oui, je sais,
il est plus rentable de nourir des moteurs, mais... si ont s'arrêterais quelques minutes, juste pour y réfléchir un peu... personnellement, j'aime mieux les rires d'un enfants que le brut d'une
Formule 1 )

Des choix seront a faire, et ceux qui auront fait ces choix auront a vivre avec par la suite. Heureusement, les mots "devoir" - "éthique" - "moral" ont de moins en moins de poid dans la balance de
nos société aujourd'hui, surtout si ont veut les associer au mot: Capitalisme...

Mais dans l'ensemble, je suis parfaitement d'accord avec vos autres opinions, et je m'abonne aujourd'hui à votre "Overblog". Félicitation, et continuez !

Daniel Bérubé (Bas du Fleuve) Québec.


Gilles Monette 08/03/2009 14:21

Voici ( Look careful money $$$$ with ) green boy Hamster with dcarbon+ in green action for car and truck diesel and gassoline

Check out this video! It's really cool!

http://www.dailymotion.com/user/DCarbon

www.dcarbon.com English and French Version




__________ Information NOD32 3742 (20090106) __________

Ce message a ete verifie par NOD32 Antivirus System.


Voici ( Look careful money $$$$ with ) green boy Hamster with dcarbon+ in green action for car and truck diesel and gassoline

Check out this video! It's really cool!

Contact Bernard Royer by phone, mail or by e-mail at info@dcarbon.com

Cotren inc
1553 chemin Pierre-Peladeau

Ste-Adele, Quebec, Canada J8B 1Z6


Telephone: 450 229 9533 Fax: 450-229-1834

Cell: 1 418 952 3907

E-mail: info@dcarbon.com

bernardroyer@usa.net






__________ Information NOD32 3600 (20081110) __________

Ce message a ete verifie par NOD32 Antivirus System.
http://www.nod32.com

Présentation

  • : Le blog de Denis Laforme.
  • Le blog de Denis Laforme.
  • : Vise à mieux faire comprendre les changements climatiques, leurs causes et les amorces de solutions possibles. En ce sens, on étudie le réchauffement climatique, le climat, l'effet de serre, les cycles glaciaires-interglaciaires, les économies renouvelables, les économies d'énergie et d'autres sujets connexes.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens