Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 21:19

La température augmente lentement.  Les courants atmosphériques s'activent modérément.  Les perturbations atmosphériques sont de moyenne importance.  Les précipitations ne sont pas suffisamment abondantes et la fonte des glaciers n'est pas suffisamment rapide pour refouler la Dérive Nord Atlantique qui constitue la branche nord du Gulf Stream.  La glaciation ne se produira pas, et cela même si le cycle de précession des équinoxes est en mode glaciaire et qu'il est accompagné d'hivers plus chauds et d'étés plus froids à cause du cycle de l'excentricité de l'orbite de la planète.  Il n'y a pas suffisamment de paramètres convergents.  D'autant plus que la baisse de l'ensoleillement aux hautes latitudes nord ne sera que d'environ 5 %.  Il s'agirait d'une glaciation avortée.  Elle serait reportée de 22 000 ou 44 000 ans (un ou deux cycles de précession des équinoxes) au moment où plus de paramètres significatifs seront en convergence pour l'avènement d'une nouvelle période glaciaire.

Ça s'est déjà produit il y a 410 000 ans.  À ce moment là, les conditions étaient encore plus favorables qu'elles le sont actuellement.  La concentration de gaz carbonique dans l'atmosphère n'était que de 280 p.p.m. et la vitesse avec laquelle la température augmentait était beaucoup plus lente.

Ce scénario est très improbable: on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs.  Dans les conditions actuelles, la température ne peut pas augmenter indéfiniment sans que se déclenche un mécanisme correcteur.  C'est ce que je nous souhaiterais le cas échéant, en espérant qu'il soit le moins extrême possible.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise Laforme 28/05/2008 20:04

Personne ne sera là pour constater...

Présentation

  • : Le blog de Denis Laforme.
  • Le blog de Denis Laforme.
  • : Vise à mieux faire comprendre les changements climatiques, leurs causes et les amorces de solutions possibles. En ce sens, on étudie le réchauffement climatique, le climat, l'effet de serre, les cycles glaciaires-interglaciaires, les économies renouvelables, les économies d'énergie et d'autres sujets connexes.
  • Contact

Recherche

Liens