Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 18:57

Afin de mieux comprendre les cycles glaciaires-interglaciaires, il serait intéressant de voir en quoi consistent les cycles de Milankovitch.  Les cycles glaciaires-interglaciaires semblent être influencés par les trois cycles de Milutin Milankovitch.  En premier lieu mentionnons le cycle de l'excentricité de l'orbite terrestre qui a 2 périodes : 100 000 ans et 413 000 ans. On doit également à ce célèbre Serbe deux autres cycles : l'obliquité de l'axe de rotation de la Terre (de 21,80 à 24,40 , il dure 41 000 ans ) et la précession des équinoxes ( la Terre oscille comme une toupie sur son axe en environ 22 000 ans ).  De ces deux derniers cycles dépendent les variations de l'énergie reçue aux moyennes et hautes latitudes de l'Hémisphère Nord, et cela semble être déterminant.

Cependant, ce n'est pas suffisant.  Il ne faut pas oublier d'inclure d,autres acteurs d'importance : l'activité des cycles solaires (particulièrement ceux de 11 ans et de 200 ans) les courants océaniques, les courants atmosphériques, la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère et la capacité de réflexion des rayons infrarouges (albedo) par les continents, l'océan et les nuages. Ce  sont des variables particulièrement importantes qui, lorsqu'elle sont favorables, peuvent permettre (en association avec les trois cycles de Milankovitch) le déclenchement ou la fin d'une période glaciaire.

Même si tous les paramètres (excentricité de l'orbite, obliquité et précession) étaient favorables, ce ne serait probablement pas suffisant pour déclencher une glaciation.  Cette conjoncture permettrait de bonnes accumulations de neige aux moyennes et surtout aux hautes latitudes de l'Hémisphere Nord en hiver, mais l'été pourraît être encore suffisamment chaud pour faire fondre toute cette neige (même à la suite de l'augmentation de l'albedo produite par une plus grande accumulation de neige) si, par exemple, l'activité solaire était forte.

Voyons ce qu'il en est en théorie.

---  Période glaciaire :

Cette situation se présenterait quand l'inclinaison de l'axe de la Terre serait faible, quand l'excentricité de l'orbite terrestre autour du Soleil serait faible et quand le cycle de précession des équinoxes ferait en sorte que les hivers soient plus chauds et les étés plus froids. En principe, ces paramètres devraient être favorables à l'avènement d'une période glaciaire.

---  Période interglaciaire :

Pour qu'advienne cet événement, il faudrait être en présence d'une forte inclinaison de l'axe de la Terre, d'une forte excentricité de l'orbite terrestre et d'un cycle de précession des équinoxes qui, comme il y a 9 000 ans environ, ferait en sorte que les hivers soient plus froids et les étés plus chauds.

---  Période actuelle (toujours en théorie) :

Nous sommes à la fin d'une période interglaciaire. La pente de refroidissement à long terme est déjà amorcée depuis 1 000 ans.  Quand on parle de long terme, il faut faire abstraction des variations de quelques dixièmes de degrés sur des périodes de quelques décennies.  L'augmentation de température  qui se situe à environ  0,750C depuis les débuts de l'ère industrielle est causée par l'homme ( Est-ce que ce sera suffisant, même en extrapolant, pour influencer l'avenement de la prochaine glaciation? )   Le cycle de précession des équinoxes s'approche de la période ou nous aurons (nous avons déjà) des hivers plus chauds et des étés plus froids. De plus les cycles de l'excentricité de l'orbite terrestre (100 000 ans et 413 000 ans) et celui de l'obliquité de l'axe de rotation de la Terre (41 000 ans) seront progressivement en position d'amplifier la tendance. Le réchauffement anthropique des deux derniers siècles nous à bien caché cette nette tendance au refroidissement à long terme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Denis Laforme.
  • Le blog de Denis Laforme.
  • : Vise à mieux faire comprendre les changements climatiques, leurs causes et les amorces de solutions possibles. En ce sens, on étudie le réchauffement climatique, le climat, l'effet de serre, les cycles glaciaires-interglaciaires, les économies renouvelables, les économies d'énergie et d'autres sujets connexes.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens